Ab-I Hayat 3/ Ahlak ne dir ? Qu'est-ce que les vertus morales? (Non terminé)

Publié le par Sevim Can

(Vidéo à la fin de l'article)

 

- Chers télespectateurs, bienvenue à notre émission. Ce soir, nous allons parler avec vous de ce sujet: "Qu'est-ce que les vertus morales (Ahlak) ? (...)

Qu'est-ce que les vertus morales, les bonnes conduites en Islam.. En commençant (par nous appuyer) sur ce Hadith-i-Sherif: "L'islam, c'est les bonnes conduites morales", voyons ce que Notre Maître va nous dire là-dessus..

Mon Maître, bienvenue!

 

 

- Merci beaucoup, Efendim. Je voudrais saluer tous nos telespectateurs devant leur écran avec respect et amour. Nous souhaitons qu'il nous soit donné à tous d'incarner les belles conduites morales de  Notre Efendi, Inşallah.

 

- Amen, mon Maître, Inşallah. Mon Maître, j'ai fait des recherches et j'ai vu ceci dans le Très Cher Coran: le mot "Ahlak" n'est pas clairement explicité dans son sens entier, on retrouve plutôt "Hulk"et "Bir" , ce sont les mots évoqués le plus souvent ; Bien-sûr , il y a dans les Hadith de très belles paroles au sujet des vertus morales;  Mais tout d'abord , si nous voulons commencer par le Coran, je voudrais vous demander: "Pourquoi dit-on que l'Islam, c'est les belles conduites morales?" 

 

- Je vous remercie.. "Pourquoi l'Islam, c'est (posséder) les belles conduites morales?" Notre éminent Efendi a donné une réponse à cela:

 

 

"Je suis venu pour parfaire les belles conduites morales". 

 

 Le fait de dire "Je suis venu pour parfaire les belles conduites morales" , de donner une information sur le but de sa venue,  n'est pas une indication  qui vient personnellement de lui. C'est un "Ayet Umma" (un Ayet pour sa communauté de croyants), qui indique : " O, ma communauté de croyants, toute chose telle qu'elle est, est élevée à un degré de perfection par moi (en ce qui concerne les belles conduites morales); vous qui êtes ma communauté de croyants, vous devez, aussi, parvenir à ce degré de maturité des belles conduites, de telle façon que vous serez  réellement La communauté de Muhammed". L'islam est effectivement égal aux belles conduites morales. Car c'est le symbole des belles qualités morales de Notre Efendi. 

 

- Mon Maître, ici , nous pouvons tout-de suite demander cela: Il ne faut pas comprendre ici- surtout pas - que les prophètes précédents n'incarnaient pas ces belles conduites morales, mais juste que Notre Prophète est venu pour parachever et sceller  (mettre un Sceau sur)  les bonnes conduites morales. 

 

 

- Bien-sûr.. Assurément.. Vous avez évoqué un point très important.  En effet tous les prophètes sont venus pour faire connaître à leurs communautés les volontés de Notre Très Haut Seigneur. Et toutes leurs nobles conduites humaines étaient vécues sous leur plus belles forme. Mais c'est une réalité que toute chose qui existe a trouvé son degré de perfectionnement avec Notre Efendi. Notre Efendi a dit " Je suis venu pour parachever les vertus  morales". Parachever celles-ci cela veut dire qu'il n'y a rien au-dessus. Et bien, comment allons savoir que nous n'avons pas atteint ce degré là ? En regardant Notre Efendi. En regardant notre Efendi, nous voyons clairement comment sont dans leur ensemble les belles qualités morales. 

 

- Au début de l'émission , je me suis exprimée ainsi : "Nous allons parler des belles qualités morales (Ahlak)" ..."Que va dire notre Maître à ce sujet ?"...Fondamentalement, peut-on en dire quelque chose? Je crois beaucoup que pour chaque mot, il peut y avoir beaucoup de sens différents.  Le mot "Ahlak" peut évoquer effectivement quelque chose au fils de l'homme.. Vous , que pensez-vous au sujet de la force de sa signification? 

 

- Effectivement, chaque mot porte en lui des secrets différents. C'est pour cela que Hz Mevlânâ dit ceci dans le Mesnevî Sherif: " Les mots sont comme le mauvais oeil, ( ? )

 ("Sözler büyü gibi dir" 4:20)

  ils font dire aux gens des choses négatives ou positives"(commentaires).

Nous comprenons dans cela que chaque mot porte un  secret qui porte une energie, et quand cela se manifeste, cela a effectivement une influence positive ou négative. 

Qu'est-ce que "Ahlak" (les belles conduites morales) ? Oui, peut-être que Notre Très Haut Seigneur n'a pas dit de façon claire et évidente, compréhensible pour nous,le mot "Ahlak", mais, Hz Mevlânâ présente les choses ainsi: "Du début à la fin, Ayet par Ayet, le Coran parle à l'être humain de respect. " D'ailleurs  le Coran dans son ensemble, en tant que tel, parle des conduites morales à l'être humain. Comme nous le savons, un Sahabi ( contemporain du Prophète l'ayant rencontré) vint à Notre Mère Hz Ayshe ( Ayşe, troisième épouse du Prophète)...

 

 

- J'avais péparé la même histoire, mon Maître..! Je vous en prie.. C'est très bien..!

 

 

- Eyvallah..  Un Sahabi est donc venu voir Hz Ayshe et lui demande: "Pouvez-vous nous parler des belles conduites morales de Notre Hz Prophète? La réponse de Notre Mère Ayshe: " Tu ne lis donc pas le Coran ?"...  "Je Le lis" ... " Alors les belles conduites morales de Notre Glorieux Envoyé d'Allah (Resulü-i zi şanı) ce sont les bonnes conduites morales du Coran". 

 

- Merveilleux!

 

- C'est pour cela que même si dans le Coran il n'est pas dit clairement, ouvertement, ce qu'est une bonne conduite morale, Toutes les Sourates et les Ayets enseignent à l'être humain les bonnes conduites morales, c'est-à-dire le respect.

 

 

- Mon Maître, il existe un Hadith qui dit: "Conduisez-vous à partir des vertus morales d'Allah". Moi aussi j'ai donné beaucoup d'importance à cela, car, qu'on leveuille ou non, on peut se demander comment nous allons arriver à nous conduire à partir des vertus d'Allah, puis j'ai pensé comme ceci: je me suis dit que probablement Lui, Il était Celui qui Donne le plus! Qu'il était le plus pardonnant! C'est pour cela qu'en tant qu'exemple, Notre Prophète est devenu un médiateur pour nous sur ce point, mais c'est un très grand Hadith! Voyez: "Conduisez-vous en vous pourvoyant des Vertus d'Allah!" Nous devons probablement nous y référer (?) pour tout n'est-ce pas, mon Maître?

 

-Efendim.. "Conduisez-vous à partir des vertus morales d'Allah".. Notre Seigneur est Généreux. Il est Le Tout Miséricordieux. Il nous appartient alors d'être généreux et miséricordieux. N'est-ce pas ? Notre Seigneur est "Celui qui cache les fautes", IL est celui qui cache les hontes de ses serviteurs; tant  que le serviteur ne dévoile pas ses fautes, Notre Seigneur ne dévoilera jamais les fautes d'un être humain. (?)  

6.56

Si jamais il répand sur la place publique les fautes et les actes blâmables de quelqu'un,la personne dévoile ainsi de ses propres mains ses propres fautes et hontes. Autrement, Notre Seigneur ne met jamais les fautes de quiconque sur la place publique. Donc , il faut savoir couvrir les fautes des autres (settar).

 

 

Notre Seigneur ne dit jamais 'Moi" dans le Coran, même s'Il est "Ehad", le Seul, l'Unique.Il s'adresse à Ses serviteurs en disant "Nous". "Nous"....    Il s'enveloppe de modestie, d'humilité. "Nous"... IL ne dira pas "Moi"! Si même Notre Seigneur n'emploie pas le terme "Moi", s'Il dit "Nous", s'enveloppant de modestie, pourquoi dépassons-nous les bornes en disant  "Moi"?

Ainsi, pour comrendre tout cela, les 7 conseils connus par tous de Hz Mevlânâ sont un très bel exemple (illustration): 

 

Sois comme l'eau qui coule pour la générosité et l'assistance.

Sois comme le soleil pour l'affection et la miséricorde.

Sois comme la nuit pour la couverture des défauts d'autrui.

Sois comme la terre pour la modestie et l'humilité.

Sois comme la mort pour la colère et la nervosité.

Sois comme la mer pour la tolérance.

Ou bien parais tel que tu es ou bien sois tel que tu parais...

Autrement dit: ne sois pas hypocrite.

 

8.20

 

Si vous réfléchissez à chacun de ces sujets évoqués, un par un, vous verrez que tous ont un sens très profond. "

" Parez-vous des Nobles Conduites Morales d'Allah"... Notre Seigneur est Généreux... Il voudra donc de la générosité chez Ses serviteurs.

" Pour l'entraide (pas pour la générosité), soit comme l'eau".... Ce qui veut dire que Notre Seigneur est pour tous Ses serviteurs sans distinction La Force de leur main (?), Il est Celui qui les aide.. .. Si Lui ne nous portait pas de l'aide, comment Ses serviteurs pourraient-ils le faire? Aussi, Notre Seigneur souhaitera-t-Il que Ses serviteurs aident les autres serviteurs.

"En ce qui concerne la tendresse et la miséricorde, soit comme le soleil ". Si vous observez la disposition naturelle du soleil, qui va-t-il mettre de côté, Efendim? Lorsque cette lumière divine venant du ciel se répand sur la terre, sur la plus noble des créatures, sur l'animal, sur la fleur, sur les petites bêtes, sur les saletés, ... ne nous étendons pas ! Là où il tombe sur la terre, Il répand sa lumière sur tous sans faire de distinction entre qui que ce soit.

 

"Soit comme la nuit en ce qui concerne la couverture des hontes et des fautes d'autrui"..

Hz Mevlânâ commente la Sourate "Vedduhâ". Seulement , au sujet de "commenter", je voudrais dire ceci: les sept qualités évoquées par Hz Mevlânâ sont toutes les qualités de Notre Hz Prophète. Ce sont toutes les caractéristiques morales de Notre Prophète. Notre Prophète est effectivement le détenteur des conduites morales divines.

"Sois pour la couverture des hontes et des fautes comme la nuit"...

En commentant la Sourate "Vedduhâ" du Noble Coran ,"Vedduhâ Ve Leyli iza Sedja", Hz Mevlânâ (dit que).. ..  Notre Seigneur jure sur l'obscurité de la nuit, et sur le moment où le soleil est le plus lumineux. Puis Il s'adresse à Notre Prophète : "Je ne t'ai pas abandonné".

Maintenant..

Hz Mevlânâ dit ceci au sujet de cet Ayet dans le Mesnevî : Lorsque Notre Seigneur dit "Par (Loué soit) le jour montant ", c'est-à-dire  le moment où la lumière est la plus éclatante, certains disent que c'est parce que Notre Seigneur aime ce moment où la lumière est la plus éclatante qu'Il a juré sur elle.

Hz Mevlânâ dit "Non":

"Hz Ibrahim, quand il a vu l'étoile, a dit "Voici mon Seigneur". Puis il a vu la lune , et il a dit: "Non, non, ce ne peut pas être mon Seigneur, c'est la lune, mon Seigneur". Après la lune, il a vu le soleil, et il a dit "Non, non, mon Seigneur , c'est le soleil!". Mais lorsque le soleil s'est couché le soir, il a dit "O Mon Seigneur! Je n'aime pas ceux qui se couchent! Mon Seigneur ne peut pas disparaître!" Et il s'est tourné vers le Véritable Seigneur.

 

Si même Hz Ibrahim, en tant que créature et serviteur de Dieu, dit "Je n'aime pas ceux qui se couchent ( se cachent)", "Il ne peut rien venir de bon de ce qui disparaît", comment alors  Notre très Haut Seigneur, le Créateur de Hz Ibrahim, peut-il jurer sur quelque chose qui est temporel ? "

 

Assurément, dit Hz Mevlânâ, il y a une sagesse derrière "le moment le plus lumineux de la journée". Et "le soir" sur lequel (Notre Seigneur) jure aussi n'est pas notre soir non plus. Il explique cela ainsi : Le moment de la lumière de l'aube sur lequel  Hz Allah jure est en fait la lumière de note Prophète. N'a-t-on pas, Efendim, que lorsque la lumière du soleil arrive sur la terre, sa lumière se répand sans distinction sur toutes les créatures, les pécheurs, et saletés ?

Ainsi fait aussi notre Prophète ..

Car...pourquoi  le soleil qui est dans le ciel fait-il ainsi ? Aucune lumière, luminosité,  ne lui appartient vraiment. La lumière qui est dans le soleil, qui nous réchauffe, qui nous montre de la tendresse et de la miséricorde, cette lumière.. est la lumière de Notre Prophète. 

Hz Mevlânâ dit que si il n'y avait pas dans le soleil la lumière de Notre Prophète, s'il n'en était pas  conscient et amoureux, (...) sa tête tournerait à force de tourner dans le ciel ainsi, et il tomberait par terre.

Il dit aussi ceci dans le Dîvan-I Kevîr: " J'aurais voulu être un atome du soleil, pour connaître La lumière qui est en lui. "

Voilà, Efendim..

Le soleil,c'est la lumière de Notre Prophète, et il répand sa tendresse et sa miséricorde sans faire de distinction entre quiconque. Ce qui veut dire que les serviteurs doivent aussi être ainsi. Car leur Prophète est ainsi.

 

"Soit couvrant comme la nuit"...  

Hz Mevlânâ, dit au sujet de la nuit, sur laquelle (Notre Seigneur) jure..  que cette "nuit", c'est à nouveau Notre Prophète. A nouveau, il ne s'agit pas là de notre nuit (qui est) passagère et que nous connaissons. C'est la quailté de "pardonnant" (cachant les fautes) de notre Prohète. Car Notre Prophète  couvre toutes les hontes et les fautes. Il les couvre tellement que ... (je vais revenir à notre sujet, qui est "Se parer des qualités divines de Notre seigneur")... notre Prophète, un jour, parle à Notre Seigneur  à l'intérieur de lui, il Le supplie, et il dit "O Seigneur, toutes communautés de croyants des Prophètes qui nous ont précédé se sont perdus (ont péri). Puis toutes leurs fautes et leurs hontes se sont répandues devant tous. Mon Seigneur, dis-moi (au moins) une fois les fautes de ma communauté de croyants, ne permets-pas que les fautes de ma communauté soient répandues (et vues) sur la place publique, Seigneur! Pardonne-moi, dit-il, et dis-le seulement à moi! Que cela soit moi qui sache et connaisse les hontes et les fautes de ma communauté! Que tout ne soit pas répandu (sur la scène publique).. Et la réponse de Notre Seigneur:

"O mon Bien-Aimé, ceux de ta communauté vont avoir commis de tels péchés, de telles fautes, de telles erreurs, que si Je te les dis, peut-être que même toi tu ne pourras pas le supporter! Ferme la porte à cela, et que les fautes et les hontes de ta communauté restent seulement pour Moi." 

15:14 

 

Voyez, Efendim.. de quelle sorte de recouvrement des fautes il s'agit ! Voyez à quel point!

"Ferme la porte à celà mon Bien-Aimé" dit -Il "Que les fautes et les hontes de ta communauté ne restent qu'avec Moi.. Je ne pourrais pas même te les dire à toi".

En effet, Efendim ...Notre Seigneur est un Seigneur comme cela! Notre Efendi (Notre Prophète)  est un Efendi comme cela! Recouvrant les fautes comme la nuit.. Par conséquent, Notre Efendi souhaite que sa communauté soit recouvrante comme la nuit pour les fautes ( d'autrui), et Notre Seigneur le souhaite de Ses serviteurs. C'est pour cela que Hz Mevlânâ dit: "Sois comme la nuit pour couvrir les fautes ".

 

- Mon Maître c'est en effet un système de (connaissance) des vertus morales très clair et net de la part de notre Hz Pîr...

 

- C'est pour cela que j'en parle, c'est pour cela en effet!  A savoir.. Que sont les belles conduites morales ...?

 

- Quelles sont-elles...?

 

- Et bien voyez, nous les énumérons une par une..

La première a été passée un peu vite : Hz Mevlânâ parle de la générosité.. "Sois généreux".. Pour la générosité , et l'assistance... Voyez, là aussi.. La générosité.. Ce n'est pas un hasard non plus ! Pourquoi, à propos des qualités morales, Hz Mevlânâ a-t-il d'abord parlé de la générosité ? Car Notre Efendi a dit que les personnes généreuses iront à la porte du Paradis.. N'est-ce pas?

 

- Oui...!

 

- Ce qui veut dire que la clef des belles conduites morales.. C'est la générosité!

Il commence (donc) avec la générosité.. Seulement, il y a deux sortes de générosité, n'est-ce pas ? Si nous devions nous poser la question: "qu'est-ce que la générosité?", ( nous dirions qu') il y a deux sortes de générosités.

La première est de donner de ses biens. Notre très Haut Seigneur a bien délimité cela à travers les Ayets et les Hadith, n'est-ce pas ? Le plus haut niveau est de donner la Zekât. C'est un aspect matériel... Etre généreux avec ses biens..

La deuxième est d'être généreux (en donnant) de sa vie. Le vrai but est d'être généreux de sa vie. C'est pour cela que Hz Muhhidiyn Arabî  dit que le plus grand dévouement  est de donner de sa vie à l'autre (pour l'aider). Pour aller où ? Pour aller sur la voie de Dieu. Qu'est-ce que donner sa vie ?  C'est donner de son Nefs (ego). Il y a un Ayet, n'est-ce pas ? " payez votre tribut (dette) à Allah" (?) Quel Ayet profond ! "Donnez à Allah votre tribut".. Et si nous demandions: "Haut Seigneur!  Quel besoin aurais-Tu donc pour que nous ayons, serviteurs mortels, à te donner un  tribut ? ".. "Donnez votre Nefs!".. "Donnons notre Nefs..pour qu'en échange de notre don de mortel, nous prenions le Don immortel de Notre Seigneur, Inchallah."

La générosité est très importante.. Nous autres, tant que nous nous restreindrons (dans la générosité) , que l'on ne croit pas que cela nous sera utile. Tant que nous nous restreindrons sur le plan matériel et spirituel, tant que nous serons dans l'avarice, un jour ou l'autre nous aurons des dommages.. 

Le paradis, cela signifie "tranquilité, amour, union, accord des sentiments (bonne intelligence : dirlik), salut"..C'est le lieu où se trouve (est rassemblé : cem)  tout ce qui est beau.

Et puisque nous devons ouvrir la porte d'un tel  lieu en étant généreux, comment pouvons-nous alors restreindre nos dons matériels et le don de notre nefs? 

18:58

 

 

 - Mon Maître, je voudrais continuer avec un Hadith, si vous le permettez.. "Les belles conduites morales nettoient les grands péchés tout comme l'eau nettoie ce qui a été salit. Quand aux mauvaises conduites, elles corrompent les actes vertueux tout comme le vinaigre peut corrompre  le miel.

Maintenant (...) que sont les actes vertueux? Qu'entend-t-on par actes vertueux ? 

 

- Une autre façon de comprendre les actes vertueux est "ihlas amel", les actes sincères, dévotionnels...

"iIle Ihlas amel, ille ihlas amel, ille ihlas amel !"

(ille = absolu, sans restriction, sans réserve). 

 

Ce qui veut dire.. avoir seulement pour Dieu toutes  sortes de belles conduites. Quels sont ces actes? Tout ce qui est beau! Les obligations de l'Islam ne peuvent donner lieu à aucune discussion, quoiqu'il arrive...  elles sont obligatoires. Mais que dit Notre Seigneur dans un Kudsi Hadith-I Sherif ?  "Mes serviteurs pourront se rapprocher de Moi avec des pratiques religieuses surrérogatoires". Ce qui veut dire qu'il y a en dehors de nos pratiques obligatoires certaines responsabilités .  

 

- Alors, quelles sont ces pratiques surrérogatoires, mon Maître ?

 

- Les pratiques surrérogatoires sont toutes les belles attitudes que nous pouvons avoir en dehors de nos pratiques religieuses obligatoires. Toutes les attitudes (et états d'être). Tout ce qui ne porte pas soit  de "moi", de "nous", qui n'est pas fait pour se montrer, qui n'est pas hypocrite, compte comme une pratique spirituelle surrérogatoire. Car toute pensée, tout sentiment et  tout geste qui seront beaux, seront comptés  en tant que pratiques spirituelles ( ibadet). Peut-être que cela ne nous a pas été  clairement explicité en tant que référence (modèle), comme pour les cinq obligations religieuses, mais ce sont les bras de ces derniers. D'ailleurs , nous autres, tant que nous voyons ces pratiques surrérogatoires comme de petits actes et que nous ne les faisons pas, nous ne pourrons pas faire les 5 obligations religieuses de l'Islam. Ou encore: les actes sincères et dévotionnels, qui ne comprennent  ni hypocrisie ni vantardise, ce sont toutes nos belles conduites et attitudes morales.

 

- Mon Maître, quand on dit "Belles conduites", on pense aux relations entre les personnes. mais ce n'est pas que cela, bien-sûr : avec les objets , avec la nature... Il y a aussi une certaine attitude à avoir avec  ceux-ci, n'est-ce pas? Cela entre-t-il dans l'ensemble des bonnes conduites morales? 

 

- Bien-sûr, chère Ipek, bien-sûr! Vous venez d'aborder un très beau sujet, je vous remercie beaucoup!

Comme nous l'avons dit au tout début de nos causeries, dans l'Islam, les belles conduites morales signifient avant tout le respect.. n'est-ce pas?  Le respect... c'est le respect face à tout ce qui a été créé.

Nous autres, nous sommes tellement imparfaits, ignorants , ne pouvant pas même montrer envers les êtres humains  de respect,  ni de bienveillance, ni d'amour, ni de volonté de couvrir (les fautes), ni de tendresse,ni de miséricorde.  

Comme c'est dommage.. N'étant même pas  capables d'avoir des actions respectueuses envers les êtres humains, nous ne pouvons pas non plus faire preuve de respect envers les animaux, les fleurs, les petites bêtes..

 

- Envers les objets!  

 

- Je voudrais parler de quelque chose qui me vient à l'esprit.. Comme nous ne savons pas faire preuve de respect envers les êtres humains, nous croyons avoir raison en ne respectant pas les animaux. Alors qu'il faut aussi faire preuve de respect envers eux. Tout comme il ne faut pas discriminer les êtres humains en différentes catégories, il faut aussi montrer du respect envers les animaux. Je voudrais donner un exemple de Şefik Can Dede:

 

22:46

 

Dans ses années de jeunesse  Şefik Can Dede, notre Maître, était aussi un officier. A cette époque il n'y avait pas de voitures, ils faisaient les voyages à cheval. A Erzurum, Şefik Can Dede monte à cheval avec à ses côtés un soldat....ils font la route ensemble.Il y a des excréments d'animaux (bouse de vache et autre) sur le sol d'un village, comme normalement, et le soldat marche dessus avec son cheval. Şefik Can Dede s'arrête d'un coup : "Fais attention, dit-il,en allant avec ton cheval. Ne marche pas sur les excréments". Le soldat s'est étonné. Il a dit "Efendim.." ( il ne l'a pas exprimé mais c'était une réaction qui se voyait de l'intérieur, ) "Efendim.. Ici c'est un village.. il y a des excréments d'animaux.. (..) Qu'un cheval marche sur des excréments d'animaux qu'est-ce que cela fait ? " Il ne l'a pas dit ouvertement, mais c'est ce qu'il a voulu dire. Şefik Can Dede: "Peux-tu descendre du cheval?". Le soldat est descendu de son cheval. Lui aussi est descendu de son cheval.. Il a pris un petit bout de bois dans sa main, et a touillé les excréments d'animaux comme ceci.. il dit au soldat: "Que vois-tu ici?"

"Je vois des  petites bêtes (bousiers). "

​"Alors de quel droit écrases-tu volontairement ces petites bêtes? De quel droit ? De quel droit les écrases-tu , les meurtris-tu ainsi volontairement, intentionnellement? Elles n'ont pas droit à la vie?  "

Un Maître (?)montrant du respect même pour une petite bête dans les excréments! Je l'ai entendu du soldat qui l'a vécu. Il est  actuellement un lieutenant colonel à la retraite.(...) C'est un lieutenant à la retraite qui l'a raconté ainsi à votre servante, pour dire "Voici comment était notre Maître, voici comment était notre commandant". Un Maître montrant du respect aux bêtes qui sont dans les bouses.. 

Pensez donc alors quelle sorte de Maître et de Commandant pouvait être un tel Maître (?), faisant preuve de respect envers des petites bêtes, montrant à un soldat qui écrase ces petites bêtes qu'elles ont droit aussi à la vie. Imaginez de quelle manière il pouvait éduquer un soldat en tant que commandant, et de quelle manière il pouvait élever (éduquer) des élèves en tant qu'enseignant dans la société ! Et un être humain qui montre autant de respect pour des bêtes (qui vivent) dans les bouses, (à votre avis)  quel respect va-t-il  alors  montrer pour un être humain ? 

 

25:20

 

Hadis-i Sherif:

" Votre plus belle façon de croire (d'avoir la foi) est d'être revêtu des plus belles qualiés morales".

" Sans aucun doute, tout comme le soleil fait fondre la glace, les belles qualités morales font fondre les péchés."

 

 

- Mon Maître il y a des qualités morales universelles qui ne sont pas très variables selon les sociétés.. comme le fait de commettre un viol, prendre à quelqu'un ce qui lui est dû, voler, persécuter.. C'est un sytème de qualités morales universel. Et puis il y a un aspect lié à l'Islam.. En effet, un bouddhiste,  un chrétien peut nous regarder (à la télévision), un athéiste même ... Peut-on  dire cela alors ? Que si on est musulman...on ne peut être sans qualités morales .. ? C'est un sujet très intéressant .. (?)

 

- Votre servante a compris (votre question) , Inchallah ..En disant que "l'Islam c'est les belles qualités morales", nous ne disons pas que ceux qui sont en dehors de l'Islam sont aussi en dehors de ces qualités morales ...Comment cela serait-il possible? Une minute auparavant  nous avons parlé d'un maître  qui montrait du respect à des bêtes vivant dans la bouse. Cela fait peut-être moins d'une minute... Comment peut-on penser une chose pareille?

 

- Pourquoi je demande cela ? Si vous le permettez, mon Maître, c'est parce qu'en général on entend très souvent ces phrases: "Lui il est sans morale, il n'a pas de foi religieuse".. Ou des choses de ce genre Cela m'attriste beaucoup quand je l'entends.. Un "kul" (Koul, seviteur d'Allah) en disant  à un autre Kul "toi tu es sans qualités morales" .. comment a-t-il eu cette audace, d'où l'a -t-il prise? A quoi cela se rapporte-t-il?

Car il y a quelque chose comme cela: je voudrais relier cela à un Hadith-i sherif qui dit: "Un être humain, même s'il fait peu de pratiques religieuses, parviendra à un très haut degré ( d'accomplissement) grâce aux belles qualités morales". Cela nous pouvons le comprendre. A aucun moment Notre Prophète à son époque n'a forcé quelqu'un à être un musulman. Il a seulement parlé, raconté, appelé ... Peut-il y avoir de plus belle chose?Je vous laisse faire le point avec cela! Je me suis beaucoup éparpillée.. 

 

 -Estagfirullah.. Vous abordez là  très beau point.  Car nous avons dit "L'Islam, c'est les belles quailtés morales".. Alors... ceux qui sont en dehors de l'Islam sont-ils restés en dehors de ces qualités morales?

A cela une seule réponse:

...il ne faut pas penser : "c'est juste un homme capable de ressentir du respect  pour une bête dans les excréments: .. car Notre Maître Şefik Can est entièrement détenteur des qualités morales Muhammédiennes...C'est pour cela qu'il sait montrer du respect même pour une bête vivant dans les excréments. Aussi nous autres, comment pouvons-nous nous soulever contre des personnes ayant d'autres pensées, plus explicitement, contre un chrétien, un juif, un athée, un bouddhiste..?  Pouvons nous dire "sans qualités morales"... de qui tenons-nous le droit de faire cela? Pour qu'un être humain puisse dire d'un autre être humain qu'il n'a pas de conduite morale,  il faut qu'il soit lui-même détenteur de ces nobles qualités morales à leur niveau de perfection. Quelqu'un qui n'en possède pas, comment peut-il le dire à un autre ? Voir les hontes et les fautes chez un être humain est propre à ceux qui sont sans hontes et sans fautes. Cela ne sied pas aux personnes qui ont des choses honteuses et des fautes en eux, de voir chez les autres ces mêmes choses. 

 

Je voudrais donner à nouveau un exemple du Mesnevî:

Un jour, Hz Adam.....ceci est un Beyit, raconté par Hz Mevlânâ. Un jour Hz s'est assis, il réfléchit (médite): il pense aux premiers jours de la création d'Adam. Il réfléchit aux moments où on s'est incliné devant Adam, dans la Sourate Bakara. Puis,  Şeytan (Satan) vient à son esprit.. Voyez.. Il est seul avec lui-même.. il n'y a personnes près  de lui.. Il est assis, et il réfléchit.. 

Şeytan vient à son esprit.. En lui-même, il dit à Şeytan :

"Ey, Şeytan, cela ne te sied pas.. pourquoi ne t'es-tu pas incliné devant  Adam, alors que ton nom était Azazil..et  tu es devenu Iblis, Şeytan ?"

Comme nous le savons le premier nom de Şeytan est Azazil... Ce qui veut dire Aziz (Saint, Vénérable) .. parmi les Anges.

30:00 min

 

"Ey Şeytan, dit-il, ton nom était Azazil, tu étais Vénéré parmi les Anges... Cela t'allait-il de faire cela?  Tu es allé à l'encontre d'un ordre de Notre Seigneur. Tu ne t'es pas incliné devant Adam, et, alors que tu étais Azazil, tu es devenu Iblis, Şeytan."

 

A ce moment même une injonction sévère de Notre Seigneur: "Ey Adam! Cela veut dire que tu es sans connaissance de Ma Force et de Ma Puissance! Si Je l'avais voulu, si Je l'avais voulu, J'aurais créé des centaines de Şeytan venant d'un Adam comme toi, et de ce Şeytan que tu as critiqué et blâmé, Je créérai des centaines d'Adam. "

 

Hz Adam est tellement honteux face à son Seigneur, il est tellement affligé, il a tellement honte, que.. C'est la prière de Hz Adam... "O Seigneur! Rendre honteux  et accuser tes serviteurs, cela ne sied qu'à toi! Car Tu es Le seul  sans honte et sans fautes! "

Voyez! Même quand (c'est) Hz Adam (qui) blâme et critique Şeytan,  le méprisé, et  lui dit "tu es plein de hontes et de péchés"... Notre Seigneur intervient .. Il dit "Adam.. Toi,  regarde ta propre "Adamitude" (état de Adam).. Votre servante comprends cela de ceci (de cette histoire).. :

"Ne t'occupes pas de Şeytan"..

 

- C'est un très bel exemple..

 

- "Toi, Occupe-toi de ton propre état  Adamique. Et  Sois dans la gratitude pour cet état de Adam.. "

Par conséquent, Efendim, un Prophète aussi grand et déterminé que Hz Adam, lorsque Hz Allah lui dit de ne pas critiquer Şeytan, comment supportera-t-Il (?) que nous,  qui sommes si ignorants et pécheurs, tout comme des Servants qui s'occupent des bêtes dans les excréments,  que nous trouvions chez les autres Servants des hontes et des péchés...que nous les méprisions... Comment verrait-Il cela favorablement ?

 

32mn

 

- Justement lorsque  ce sont des musulmans qui font cela, lorsque nous rencontrons cela dans un pays musulman,cela nous rend encore plus triste, nous atteint encore plus, mon Maître, alors que ceux qui doivent faire cela mieux que quiconque... c'est nous, Efendim...

 

- Ma chère Efendim... Une véritable éthique morale Muhammédienne... (Les qualités morales dont nous avons parlé depuis le début de nos propos... nous en sommes venus là en partant  des qualités morales de Notre Seigneur ).. Leur véritable sens, pour ceux qui connaissent Notre Hz Prophète (je ne dis pas "pour ceux qui connaissent Notre Seigneur", Efendim, c'est une dimension bien plus grande..)... Leur véritable sens,donc... Car pour une véritable communauté de croyants (du Prophète Muhammed), connaître son Maître (Efendi)  est un devoir obligatoire!  Celui qui connaît son Efendi dans sa véritable essence, un être humain (...)  qui suit  la voie et les traces de son Efendi n'aurait pas le front (l'audace, la prétention),  de toutes façons, de parler au sujet de quelqu'un d'autre.. Car il verra avant tout ses propres défauts en regardant son Efendi ! Comment peut-il parler au sujet de quelqu'un d'autre ? Si nous parlons au sujet d'autres personnes, c'est parce que nous sommes ignorants de nous-même! Je voudrais à nouveau donner un exemple du Mesnevî si vous le  permettez..

 

- Je vous en prie..

 

- C'est une histoire que tout le monde connaît... Tout le monde! Je ne pense pas qu'il y ai une seule personne qui ne la connaisse pas ! L'histoire du berger et de Hz Musa ( Moïse). N'est-ce pas, Efendim? ..

 

... Hz Musa, passe par un endroit, et il voit un berger qui descend ( en tournant sur lui-même? en dégringolant ? yuvarlanmak :34:15) de la montagne , qui s'assoit et se dit des  choses à lui-même... Ce qu'il dit est ceci : " O Seigneur! Maintenant , tu dois t'être sali, ta tête doit être pleine de poux, viens,que je t'écrase ces poux! O Seigneur! Tu dois avoir faim.. Viens, que je te donne du lait de mes moutons! O Seigneur, ta sandale s'est déchirée..Viens que je répare cette sandale.. OSeigneur, tu dois être très fatigué... Viens, dans ma tente, je vais te faire dormir un peu... "

Voyez... Ce sont des Beyits du Mesnevî.. C'est exactement comme cela que le raconte Hz Mevlânâ...   

Hz Musa regarde avec étonnement le berger : 

- Toi, dit-il, avec qui parles-tu donc comme cela ? Que fais -tu donc en descendant (?) ainsi de la montagne, et en disant tout cela ?..

-Moi, dit-il , je fais ma prière du Namaz.. en descendant (?) de la montagne..  

- Et à qui adresses-tu ces paroles?

- Je les adresse à notre Haut Créateur, à mon Seigneur...

 

Hz Musa intervient : 

- Toi.. Crois-tu donc que Le tès Haut Créateur est comme toi un Serviteur.. pour qu'il ait besoin de ton lait ? Pour que Sa Tête soit salie et qu'Il ait des poux ? Pour qu'il ait sommeil  et qu'il dorme? Qu'il ait besoin de chaussures... pour que sa sandale soit déchirée ? Tu es dans une telle grande erreur ! " Hz Musa met en garde le berger ...Le Berger se désole beaucoup, beaucoup... Pour conclure... Hz Musa met en garde leberger , et le berger se désole... Hz Musa part... Quand Musa part, le berger essaye , essaye de prier comme le lui a indiqué Hz Musa... Mais il n'y a plus cet amour, cet enthousiasme. Lorsqu'il disait  " Viens que j'écrase tes poux, que je répare ta sandale".. Il se sentait plus proche de Son Seigneur... Il tombe dans une sorte de vide.. Il se dit "j'ai dû mal comprendre"... et il coeurt vers Hz Musa... 

A ce moment Notre Seigneur s'adresse à Hz Musa... "Hey Musa... Je t'ai envoyé comme Prophète, pour qu'il me faille chercher (?) mon serviteur, ou bien pour que tu ailles le chercher (?)(pour moi) ?

                                         (35:35)

"Pourquoi as-tu séparé mon berger de Moi" dit-Il....

 

Tout le monde connaît ceci  (cette histoire) jusque là.. Cependant,juste en dessous,  Hz Mevlânâ a ajouté un tel Beyit .. que je voudrais en parler... Après avoir raconté cette histoire, Hz Mevlânâ dit: " Hé, Soufi ! Hé, homme pieux ! Hé, homme croyant faire ses pratiques religieuses au meilleur niveau ! Toi, même si tu faisais tes pratiques religieuses de la manière la plus pieuse, celles-ci sont  comme celles de ce berger! Elles ne sont pas avancées d'un pas de plus ! C'est exactement comme le berger qui disait "viens, que j'écrase tes poux.. Viens , que je te donne le lait de mes chèvres... Viens que je répare ta sandale"..

Seulement, Notre Seigneur agréera tes pratiques religieuses par La Tendresse et La Miséricorde qu'il a pour ses serviteurs.

Mais cette phrase est très importante : "Même si tu la faisais de la manière la plus pieuse, elle ne serait pas différente de celle que fait le berger!"...

 

Mais voilà... Nous avons dit, n'est-ce pas... Que la Générosité était la première des qualités morales...Que Notre Seigneur Allah était Généreux, et aimait les généreux. Voyez ! Notre Seigneur Allah agrée (les prières) de par Sa Générosité ! Il acceptera les prières imparfaites ajustées, rééquilibrées (nakız ? ) (37:05) de ce serviteur ... Mais ce serviteur pensera qu'il a fait quelque chose (de bien) et prendra de grands airs...  Nous avons dit: "qu'est-ce que 'Ihlas Amel", les Actions pures?" Et bien, "Ilhlas Amel" c'est ceci : c'est justement de voir "petit" ce que nous avons fait. De le voir petit, petit, petit....

 

- Mon Maître , lorsque vous racontez ceci... Quelque chose comme cela est venu à mon esprit (auparavant je n'avais pas de telles questions): nous autres, au sujet des qualités morales, nous sommes un peuple parlant surtout de l'absence de qualités morales, de l'immoralité...

En réalité, voulant parler de  ce que devraient être les belles conduites morales, de ce qu'il faudrait faire, entendez-vous surtout le mot "moral" ou bien le mot "immoral", chers téléspetateurs ? Moi, j'entends dans mon entourage bien plus le mot "immoral"... c'est si mauvais, en réalité, si négatif ! 

 

- L'explication est celle-ci: la langue est comme une louche, elle"sort" (dit) ce qu'il y a dans le coeur.. n'est-ce pas ? 

 

- Bien-sûr!

 

- Ce qui veut dire: dans quel état est notre monde intérieur? 

 

- Oui, moi j'entends surtout cela dans mon entourage..et d'ailleursnous avons des questions de la part de mes camarades femmes qui demandent, puisqu'on parle des vertus morales...Il y a cette question : Pourquoi parle-ton le plus des "femmes immorales dans cette société " ? (...). Que pensez-vous à ce sujet mon Maître?

 

- Efendim...Pourquoi fait-on des commérages, des racontards? L'explication psychologique, et l'explication spirituelle aussi, en est qu'en salissant (noicissant)) quelqu'un, d'en ressortir plus propre...Cela est l'explication psychologique.. Un être humain ne dira pas "Moi , je suis comme-ci ou comme-ça".. Sachant qu'il est impudent de dire "Regardez comme mes cheveux sont beaux, comme mon maquillage est beau"... Mais en noircissant l'aspect physique, les cheveux, le maquillage, les habits, et le comportement de quelqu'un, il montre (au beau milieu) à quel point il sait qu'il est vide.. C'est-à dire qu'en parlant de manière déguisée, en noircissant quelqu'un d'autre, il se met lui-même en avant, il parle de sa propre existence, il veut dire "Moi, je suis quelqu'un qui sait"...  Comme ça ne passe pas de dire "Moi, je sais beaucoup de choses", c'est très facile à faire en noircissant quelqu'un d'autre...

Cela est ainsi sur le plan spirituel aussi ! Pourquoi les êtres humains noircissent d'autres êtres humains? L'explication est celle-ci: pour pouvoir se montrer "propre", il faut absolument noircir quelqu'un d'autre. Cela vient de l'igorance..Ce n'est pas nécessaire en réalité, ne le comprenons pas mal..

Ne sachant pas (parler de) la Vérité (hak ve hakkikatı...) , n'arrivant pas à rétablir (mettre au milieu) ce qui est juste, il le dit  de manière directe, (sans crainte et sans délicatesse) (dobra ?), il glisse sur des chemins de fausseté (et d'imitation). 

 

(39:30..) 

 

Pourquoi la femme est-elle montrée dans ce monde comme une pécheresse ? Je dirai que c'est pour "rendre propre" les hommes. 

Cependant, comme nous le savons, auprès de notre Seigneur Allah il n'y a ni femme ni homme, il y a l'être humain. En noircissant les femmes, les hommes ne deviendront pas vertueux et honorables.

Notre Seigneur Allah n'a pas fait de différenciation dans le Noble Coran..  Notre Efendi ( Notre Prophète), n'a pas fait de distinction (non plus)...Edep, Edep (les bonnes manières, la décence) avons-nous dit...pour tous...

La vertu, la distinction, la dignité, l'honneur... tout cela a été rassemblé en un seul mot: "Edep", la décence, les bonnes manières.

​Comment pouvons-nous en matière de décence distinguer l'homme de la femme ?  

Nous en avions déjà parlé avant..

Ce que fait la femme , qui est impudique et déshonnorant, si l'homme le fait, les mains sont (juste) sales, il les lave.. et c'est fini! Y a-t-il un Ayet de ce genre? Y a-t-il un Hadith de ce genre ?

                                 

                                   (40:30)

 

- Il y en a , mon Maître, mais ils sont différents..Si vous le voulez je peux les partager...

 

- Quand c'est un homme qui le fait, c'est justifié, quand c'est une femme qui le fait, c'est injustifié. Quand les femmes font quelque chose qui ne convient pas aux valeurs morales, cela a pour nom immoralité, et quelque soit ce qui vient à l'esprit en parlant d'immoralité, si c'est un homme qui le fait, lui, il peut le faire. Ce que je veux dire est ceci, Efendim.. Allah n'a pas fait de distinction là-dessus. Pour tout ce qui porte le nom d'immoralité, pour tout ce qui ne rentre pas dans la notion de respect, cela est un abandon du respect pour la femme, et pour l'homme c'est un (aussi) un abandon du respect...

 

- A titre de rappel... je voudrais partager (ceci) avec nos chers téléspectateurs... 

"Le meilleur croyant, est celui qui a les plus belles manières, et qui est des plus doux avec les femmes"... C'est un Hadith de notre Efendi...

.. Dans la Sourate Hujurât  (49): " Soyez en bonne relation avec les femmes". Et aussi dans la Sourate Hujurât: "Eloignez vous du mensonge, et des faux témoignages, les femmes vous sont confiées par Allah (?)" . Nous l'entendons très souvent... D'ailleurs cela est dit  pour "vos femmes et vos enfants", n'est-ce pas  mon Maître?

- Oui, Efendim, "Ils vous sont confiés par Allah" (Allahın emaneti dir)

 

- C'est tellement beau ces Hadiths qui viennent d'être cités au sujet des femmes..Par exemple dans la Sourate "Nur", il y a beaucoup de sujets en rapport avec la calomnie.. Je partage cela pour ceux que cela peut intéresser..si jamais vous voulez faire des recherches...  Je vous en prie mon Maître... revenons à "La femme les belles qualités morales"..car j'accorde beaucoup d'importance à ce sujet...

 

 - Excusez-moi, mais je ne suis pas pour s'étendre là-dessus...il ne peut y avoir de notion de "La femme et la moralité" !  Ni  de "l'homme et la moralité" ! La moralité, c'est la moralité.. Et le respect, c'est le respect ! Ce qui reste en arrière, c'est seulement un être humain. "La moralité de la femme".. "La moralité de l'homme".. "La décence propre à la femme".. "La décence propre à l'homme"... Il ne peut y avoir une telle chose, Efendim! La seule chose qui a été créée est "Mahlukat", "La créature"..."Eşref-i Mahllukat" : "La plus noble des créatures".. L'être humain! Le respect est aussi unique, on ne distingue pas celui pour les hommes ou pour les femmes. 

 

- Cela veut dire qu'on ne fait pas de distinction..

 

- Comment pourriez-vous le faire, Efendim? Notre Seigneur ne le fait pas dans le Coran, Notre Prophète Efendi ne le fait pas, les Amis d'Allah ne le font pas...Et nous, de quel droit allons-nous faire la distinction entre le respect chez la femme, et le respect chez l'homme ? La moralité chez la femme, et la moralité chez l'homme ? Notre Seigneur ne la fait pas ! Notre Efendi Propète ne la fait pas ! Nous dépassons les bornes... Il y a un seul "Edep" ( respect, décence), un unique être humain.. Chaque être humain est responsable de sa décence. Si c'est un homme qui le fait ..ça va ! Si c'est une femme, ça ne va pas ! Il ne peut y avoir une telle mentalité !  Cela relève de la discrimination..C'est diviser la "plus noble des créatures" en deux parties ! Certes, d'un point de vue phusique, il y a des femmes et des hommes, nous ne lenions pas.. Mais du point de vue des valeurs morales on ne fait pas de distinction!   Pendant le Ramadan, nous avons fait une émission au sujet des Ayets concernant l'homme et la femme..  Nous en avons parlé d'une façon très large! Que ceux qui le souhaitent écoutent à nouveau  la partie  consécrée à la Femme de l'émission "Âşk bir Davaya benzer"...Là, nous avons vu avec les Ayets que Notre Seigneur donne les uns après les autres, que pour aucun sujet Notre Seigneur ne fait de distinction entre la femme et l'homme. Il s'adresse aux deux  en même temps. Si donc le discours s'adresse aux deux, la réponse appartient donc aux deux..

 

- Oui.. Mon Maître..;Pourquoi ai-je voulu insister là-dessus.. Parce que dans la société.. c'est de ce sujet dont il est le plus question.. (Les sujets sur) les femmes et la moralité sont sans cesse mis côte à côte. Vous le savez... Dans les histoires de la "troisième page" (des journaux) , il y a surtout des histoires d'immoralités, au sujet de femmes tuées ou battues, mais que savons-nous de ce qui est juste ?

Il y aussi  dans la Sourate Hujurât cet Ayet : " Ey Croyants! Eloignez -vous de la médisance (opinion, idée, soupçon) ("zan").. Car il est des médisances telles qu'elles sont des péchés." ... Il ne faut pas tomber dans la négativité , le soupçon, car bien-sûr nous ne savons rien du tout... C'est un très bon résumé pour nous autres... il ne faut à aucun sujet tomber dans la négativité, car nous ne savons rien... 

 

- Ma chère Efendim, comme nous avons déjà beaucoup parlé  de ce sujet, je ne veux pas y revenir sans cesse... Comme nous le savons, dans l'Islam, à nouveau,  l'une des règles de base est de maîtriser l'état d'être consistant à avoir des pensées positives (hüsnü zan sahibi olmak).. N'est-ce pas ? Et à nouveau : Notre Seigneur, dit dans un Ayet: " Je vous demanderai de me rendre des comptes sur vos pensées" .. ce qui veut dire : "sur votre mentalité"...

Pourquoi avons-nous parlé de ces "comptes à rendre", et de cette mentalité comme étant un  mauvais trait de caractère  pendant une heure  à l'émission "Aşk bir Davaya Benzer" sur les pensées durant le Ramadan?

(Car) nos pensées orientent toutes nos émotions... Un être humain a été négatif (...) Sans être sûr de rien, il a eu de mauvaises pensées, des pensées négatives... 

Or :

"Tu verras (les choses) de la même manière que tu les as pensées.."

"Tu entendras les choses de la même manière que tu les as vues,"

"Tu diras les choses de la même manière que tu les auras entendues."

"Les émotions sont reliées les unes aux autres. Si l'une t'emmène dans un sens, les autres aussi iront dans ce sens. "

C'est pour cela que nous devons garder nos pensées sous notre contrôle.

Hz Mevlânâ a dit dans le Mesnevî Şerif : " Les pensées ressemblent à un troupeau de mouton. Si l'un saute à partir d'un endroit, toutes les autres sauteront aussi d'un seul coup". Qu'est-ce que cela veut dire? Que nous autres, lorsque nous pensons à quelque chose, c'est comme le premier pas fait par ce mouton. Au moment même où nous avons pensé cela, toutes les émotions et les pensées suivront cette pensée. 

 

46:10..

 

"Ne vas pas à la suite  de (suivre) quelque chose dont tu n'es pas sûr"... C'est un Ayet , n'est-ce pas ? 

"Ne vas pas tomber à  la suite " dit Notre seigneur.

 

Aussi , nous autres, sans être sûrs...

...même si nous voyons de nos yeux quelque chose, il ne faut pas être sûrs... 

...même si   nous entendons de nos oreilles quelque chose, il ne faut pas être surs....

 

Il y a des choses qui ne sont pas telles qu'elles apparaissent, ni telles qu'elles sont entendues...

N'est-ce pas, Efendim?

Nous vivons des évènements tels que leur apparence est ainsi...et leur vérité est autre chose....

 

Pour celui qui sait, l'apparence d'un évènement est une chose, et pour celui qui est ignorant, cette apparence est autre chose.

Un être humain qui n'a jamais vu une opération (de sa vie), est-ce possible ? Oui... C'est possible! Si vous faites voir à une personne qui n'a jamais vu  une opération de sa vie, une opération du  cerveau.... Il va dire " Au secours! De Grâce!"..en voyant un homme qui creuse une tête avec un couteau qu'il a pris dans sa main...

Alors que si c'est un docteur qui regarde.. il va remarquer avec quels  instruments (tenus) dans la main, on peut aller à telle ou telle profondeur...

Voyez ! Le point de vue du docteur qui regarde l'opération du cerveau peut-il être le même que celui de l'homme ignorant ? Toutes les choses de la vie, comme pour ceci, regardées et vues par une personne qui sait , sont différentes de celles qui sont regardées et vues par une personne ignorante.

Toutes les choses entendues par une personne savante, sont différentes des choses entenduespar une personne ignorante.C'est pour cela que l'évènement, le fait, est unique, mais ce qui est vu et entendu est tout-à-fait différent! Il faut faire attention à cela! Ne pas dire pour tout ce que l'on voit : "J'ai vu! " . Ne pas dire pour tout ce qu'on entend : "J'ai entendu!". Nous avons dit, n'est-ce pas, (qu'il ne fallait pas agir)... "sans être sûr"...! Mais on peut dire : ..."Nous avons vu!", "Nous avons entendu !"... Non, Efendim... Même si vous voyez, et même si vous entendez... n'en soyez pas sûrs ! Car les évènements peuvent ne pas être tels qu'ils apparaissent... 

 

48;08

 

-  Tout ce dont nous avons parlé est tellement relié... " Tu dois penser de belle manière", "Tu dois bien te comporter", "Tu dois être dans un "bel" état d'être ", "Tu dois pratiquer de la bonne façon", "Tu dois avoir la Foi", "Tu doismener à bien de bonnes actions".....Toute chose vraiment... Tout est tellement bien envisagé, c'est superbe ... Tout est relié l'un à l'autre pour éduquer notre nefs, et cependant c'est un système fait pour élever notre âme...

 

- Oui, nous sommes arrivées à un endroit  tellement beau..qu'au centre de celui-ci il y a justement: "les belles pensées"..Oui, pour posséder ces belles qualités morales Muhammédiennes), il faut avoir cet état d'être "positif" (Hüsnü zan), ce qui veut dire qu'il faut penser bien ( d'une belle façon). Si tu ne penses pas bien, comment pourras-tu bien voir, comment pourras-tu bien entendre, comment pourras-tu bien te comporter? Ce qui veut dire que si nous voulons véritablement devenir détenteurs des bes belles qualités morales (Muhammédiennes), nous devons coûte que coûte avoir un état d'être "positif" (avec de belles pensées). Pour n'importe quel évènement, dès ledépart, nous devons penser convenablement. Nous devons essayer de  bien parler , et de bien entendre.

 

- Mon Maître, parfois je vais dans des villages dans des tournages,(...) et là , je vois (quelqu'un).. qui n'a pas été à l'université,  qui a été tant bien que mal à l'école primaire... Mais alors, quelle beauté dans cet être humain, quel "respet" ( politesse , délicatesse du coeur)... Je parle là d'un être humain d'un village queconque...Ce qui veut dire que dans ce "système " des valeurs morales, ilfaut aussi avoir de bons exemples, pas seulement une instruction, avoir fait l'université, maîtriser l'informatique, tout savoir....

Et puis il y a cette expression courante: " Oh, lui, il a beaucoup de moralité"..

"Ah bon, à quoi voit-on cela?"..

"Et bien, il connaît 5 langues!"

...Quel est le rapport avec la moralité ?

Ou alors :"Il gagne beaucoup d'argent...Son salaire est très bon" ..Là aussi on relie ça à la moralité...!

 

- Bien-sûr, cela ne peut être ainsi...Je vais le dire en m'excusant à nouveau... Dans nos précédents entretiens, nous avons parlé de ce sujet très longuement, n'et-ce pas...que cela ne soit pas sans cesse répété...Cependant que cela soit dit à nouveau! Il y avait  une très belle parole: " Lire (l'instruction) enlève l'ignorance, mais l'ânerie (l'idiotie) reste éternellement"...

Savoir une chose et la vivre, c'est différent..

Connaître une chose ou la vivre c'est différent!

C'est pour cela que votre servante insiste , insiste.. (?)...On n'attend d'un homme non pas son savoir, mais son être..  son état d'être, son état d'être! (Hal)

Un état d'être c'est autre chose! On attend de nous de vivre , un vécu ...c'est un Ayet du Coran.. N'est-ce-pas ? 

"Celui  qui ne fait pas de (bonnes) actions grâce à  son savoir, (même) s'il porte sur son dos le Coran, c'est un âne !" Voyez... Donc, connaître beaucoup de choses n'est pas le vrai savoir . "Marifet", le talent, l'aptitude réelle est de faire de ce que l'on sait des actions...C'est pour cela que nos grandes figures spirituelles disent ainsi : " Quand tu iras dans l'Autre monde, dans la Présence Divine il ne te sera pas demandé combien de choses tu sais.. mais tu rendras des comptes sur la façon dont tu auras vécu .."

Il ne sera pas dit ; " Quelles sont les (nombreuses) choses que tu as apprises? Dis-moi ce que tu as appris". Ce que tu as vécu sera mis au beau milieu ! Aussi, la véritabe connaissance (marifet), ce n'est pas de savoir beaucoup de choses, mais de savoir peu, mais l'essentiel.. et de le vivre. De le vivre.. C'est pour cela que dans une émission précédente nous avons déjà abordé cette question, n'est-ce pas ?

"Lâillahe illallah".. ceci, c'est le mot pour dire l'Unicité de Dieu (Tevhid). Croire en la véritable Unicité  d'Allah, c'est vivre cette parole. Tant qu'on ne l'aura pas vécu, notre savoir ne sera d'aucune utilité.

Supposons qu'un tel est devenu docteur... On ne s'occupe plus de spiritualité...

 

Et bien, il est devenu docteur , du plus haut niveau...Il est devenu docteur mais il n'exerce pas ... Et bien... Quelle est l'utilité de ce savoir? Il n'est pas utile aux êtres humains. Le meilleur que l'on puisse faire pour les êtres humains c'est d'être utile pour eux.

Revenons à notre sujet : savoir une chose n'est pas suffisant. Il faut faire passer dans sa vie ce que l'on sait, et en le faisant passer dans sa vie, être utile aux êtres humains.

Car peut-être as-tu mis en pratique dans ta vie ce que tu sais, mais as-tu causé du tort aux gens? Alors cela ne va pas! 

 

Ils ont demandé à notre Prophète Efendi... Ce même sujet a été abordé  autrefois par ses compagnons.. dans les entretiens spirituels parfois des sujets particuliers étaient abordés et il y avait des questions posées à notre Efendi: "O Envoyé de Dieu, qu'est-ce qui est le mieux que l'on puisse espérer pour des êtres humains?" "Ce qui leur est utile", a-t-il répondu. Ce qui veut dire que notre savoir, tant qu'il restera en tant que savoir, n'aura aucune utilité. Si ce savoir est mis en pratique dans la vie de manière à être utile aux gens, alors ce savoir  est utile.

 

- Oui mon Maître, c'est très beau. Chacun à sa manière essaye d'être au service des autres... Il y a peu de temps j'étais à Konya,   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ab-I Hayat 3/ Ahlak ne dir ? Qu'est-ce que les vertus morales? (Non terminé)

Commenter cet article